Yémen : l'UNICEF et le PAM préoccupés par la forte prévalence de l'insécurité alimentaire

15 juillet 2014

Selon une enquête publiée mardi par le Programme alimentaire mondial (PAM) et le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), plus de 10 millions de Yéménites, soit plus de 40% de la population sont en situation d'insécurité alimentaire.

Parmi eux, la moitié, soit cinq millions de personnes, sont en insécurité alimentaire grave, et ont besoin d'une assistance alimentaire urgente avec un fort taux prévalence de malnutrition chronique chez les enfants âgés de moins de cinq ans.

Les niveaux de l'insécurité alimentaire ont légèrement baissés de 45% à 41%, depuis la dernière enquête similaire de 2011, mais des différences considérables persistent entre les différents gouvernorats.

Dans le gouvernorat septentrional de Saada, près de 70% des habitants sont en situation d'insécurité alimentaire, comparé à moins de 10% à Al Mahra dans l'est du pays. Les zones rurales sont les plus touchées.

« Je suis triste que l'insécurité alimentaire demeure si répandue. La nouvelle opération du PAM, qui doit nourrir six millions de personnes, cherche à résoudre le problème », a déclaré le Représentant du PAM au Yémen, Bishow Parajuli. « Nous concentrons plus sur les moyens de subsistance durables et sur la résilience, afin de permettre aux gens de s'aider eux-mêmes ».

M. Parajuli ajouté que l'insécurité alimentaire a un impact sur la stabilité du pays, qui a récemment traversé une transition démocratique. « Pour que le processus politique réussit, les gens doivent être en mesure de vivre une vie normale et ne pas avoir à s'inquiéter de savoir d'où viendra leur prochain repas ».

Dans douze gouvernorats, les retards de croissance chez les enfants atteignent des niveaux alarmants. Les enfants ne parviennent pas à se développer correctement et n'atteignent jamais leur potentiel physique et mental.

« Les enfants restent les plus vulnérables en termes d'insécurité alimentaire et de malnutrition au Yémen», a déclaré le Représentant par intérim de l'UNICEF au Yémen, Jeremy Hopkins. « Sur les près de 4,5 millions d'enfants de moins de cinq ans, plus de 2 sur 5 souffrent de retards de croissance, tandis que près de 13% souffrent de malnutrition aiguë ».

M. Hopkins a affirmé que l'UNICEF continuera de travailler en partenariat avec le PAM pour lutter de façon coordonnée contre la malnutrition, en particulier dans les zones les plus pauvres.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Yémen : l'ONU préoccupé par le sort des civils piégés par le conflit dans le gouvernorat d'Amran

Le Coordinateur humanitaire des Nations Unies au Yémen, Johannes Van Der Klaauw, a exprimé mercredi sa préoccupation concernant la récente escalade du conflit dans le gouvernorat d'Amran au nord de la capitale Sana'a. Plus de 200 civils, dont des femmes et des enfants auraient été tués et des milliers de personnes sont piégés dans la zone de conflit et se trouvent dans l'impossibilité de rejoindre des zones plus sûres.