Guinée-Bissau : l'ONU et INTERPOL déterminées à lutter contre le crime et le trafic de stupéfiants

3 juin 2014

Lors d'une visite mardi en Guinée-Bissau, le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afrique de l'Ouest, Saïd Djinnit et le Secrétaire général d'INTERPOL, Ronald Noble, ont affirmé mardi leur engagement à soutenir les pays d'Afrique de l'ouest à lutter contre le trafic de stupéfiant et le crime organisé.

Suite à une réunion avec le Ministre de la justice de Guinée-Bissau, MM. Djinnit et Noble ont visité l'unité transnationale de lutte contre la criminalité dans ce pays, qui a été établie dans le cadre de l'initiative côtière de l'Afrique de l'ouest. Ils ont souligné le rôle de cette initiative pour appliquer le plan d'action régional de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO) contre le crime et les stupéfiants.

« La visite conjointe, qui a été organisée en consultations avec le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en Guinée-Bissau, José Ramos-Horta, a été l'occasion de féliciter le pays pour le succès du processus électoral qui a marqué la fin de la période de transition », a indiqué le Bureau de l'ONU pour l'Afrique de l'Ouest dans un communiqué de presse.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Guinée-Bissau : le Conseil de sécurité proroge de six mois le Bureau des Nations Unies

Le Conseil de sécurité a prolongé jeudi le mandat du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (BINUGBIS) pour une période de six mois, jusqu'au 30 novembre 2014.