Libye : Ban Ki-moon inquiet de la mobilisation militaire dans et autour de Tripoli

25 mai 2014

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, s'est dit inquiet des derniers développements en Libye, notamment la mobilisation militaire croissante dans et autour de la capitale libyenne Tripoli.

“Une confrontation armée risque de remettre en cause les sacrifices faits par le peuple libyen lors de sa lutte pour la liberté et la dignité humaine, en particulier à ce moment critique dans le processus de transition politique”, a dit le porte-parole du Secrétaire général dans une déclaration à la presse publiée samedi soir.

“Le Secrétaire général appelle toutes les parties et dirigeants des formations militaires à respecter leurs obligations morales et légales de protéger les civils”, a-t-il ajouté.

“Le Secrétaire général exhorte toutes les parties en Libye à éviter des actes qui fragilisent la transition démocratique, et aussi à renouer le dialogue. Il affirme son plein soutien aux efforts de son Représentant spécial et de la Mission d'assistance des Nations Unies en Libye (MANUL), qui est prête à faciliter un tel dialogue dans l'intéret de la paix et de l'unité nationale”, a encore dit le porte-parole.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Libye : l'ONU appelle à la fin des combats et à la reprise du dialogue politique

Le Représentant spécial du Secrétaire général en Libye et chef de la Mission d'appui des Nations Unies dans ce pays (MANUL), Tarek Mitri, a exprimé lundi sa préoccupation concernant les récents incidents violents et il a appelé les parties prenantes à résoudre les différends par un dialogue politique.