L'ONUDC adopte un programme pour lutter contre le braconnage et l'exploitation illicite des forêts

21 mai 2014

L'Organisation des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a adopté mercredi un nouveau programme pour lutter contre le braconnage et l'exploitation illicite des forêts aux niveaux national, régional et mondial et pour sensibiliser l'opinion mondiale sur l'importance de protéger les espèces animales et végétales.

« L'émergence de ce programme mondial montre que ce problème a gagné en importance au cours des dernières années et est désormais une question prioritaire », a déclaré le Directeur exécutif de l'ONUDC, Yury Fedotov, dans un communiqué de presse.

L'adoption du programme vient une semaine après la fin de la 23ème session de la Commission sur la prévention des crimes et la justice pénale, qui a eu lieu à Vienne en Autriche, au cours de laquelle la Commission a appelé à renforcer la lutte contre les crimes liés au braconnage et à l'exploitation illicite des forêts.

Le nouveau programme prévoit notamment de soutenir les pays à adopter des lois pour protéger la faune et la flore, renforcer les moyens d'enquêter et de poursuivre les auteurs de crimes. Il prévoit également la mise en place de moyens de subsistance alternatifs pour les communautés qui vivent de l'exploitation de la faune et la flore.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONUDC appelle à renforcer la lutte contre les crimes liés à la flore et à la faune sauvages

Le Directeur exécutif de l'Organisation des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), Yury Fedotov, a souligné lundi la nécessité de renforcer la lutte contre les crimes liés à la flore et la faune, puisque les menaces contre les animaux sauvages et les forêts deviennent plus en plus grandes.