Haïti : la MINUSTAH encourage les acteurs politiques à avancer vers la tenue des élections

9 mai 2014

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en Haïti, Sandra Honoré, a pris note vendredi du lancement du processus électoral avec la formation du Conseil électoral provisoire et a encouragé les acteurs politiques haïtiens à avancer vers la tenue des élections en 2014.

Dans une déclaration de presse conjointe, Mme Honoré et les autres membres de la communauté internationale en Haïti représentés au sein du « Core Group » (Brésil, Espagne, Etats-Unis, France, Union européenne, Canada, et Organisation des Etats américains) « prennent note du fait que par arrêté en date du 6 mai 2014, le Président de la République a procédé à la formation de ce Conseil électoral provisoire (CEP). »

« Suite à la formation du CEP et au discours à la nation du Président de la République du 6 mai, le Core Group note que le processus électoral est lancé. Il revient maintenant aux acteurs politiques haïtiens, à tous les niveaux, de prendre toutes les mesures nécessaires afin d'avancer vers la tenue des élections législatives partielles, municipales et locales au plus tard le 26 octobre 2014 », ajoutent-t-ils.

Mme Honoré et les autres membres du « Core Group » ont également souligné l'importance « de continuer le processus de dialogue entre toutes les parties prenantes afin de renforcer la confiance mutuelle et assurer que des élections transparentes et inclusives se tiennent en 2014. »

A cet égard, ils souhaitent vivement que « les pouvoirs exécutif et législatif arrivent à un consensus. La non-tenue des élections cette année impliquerait la caducité du Parlement en janvier 2015, une éventualité que les partenaires d'Haïti se refusent à considérer ». Ils « réitèrent leur soutien au processus électoral du point de vue financier, technique, logistique et sécuritaire. »

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Haïti : l'ONU appelle tous les acteurs à trouver un consensus sur l'organisation des élections

La Représentante spéciale du Secrétaire général pour Haïti, Sandra Honoré, et plusieurs ambassadeurs ont noté mardi, avec préoccupation, que certaines décisions importantes pour avancer vers la tenue des élections cette année en Haïti n'ont toujours pas été prises.