Afghanistan : l'envoyé de l'ONU appelle à renforcer l'inclusion des femmes dans le processus politique

21 avril 2014

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l'Afghanistan, Jan Kubis, a souligné lundi l'importance de l'engagement durable et l'inclusion complète des femmes dans le processus politique de ce pays suite à une réunion avec des femmes parlementaires, où il les a félicitées de leur participation aux récentes élections.

« Grâce à de telles actions, les voix et les préoccupations des femmes peuvent être entendues et aider à améliorer la vie politique en Afghanistan », a déclaré M. Kubis, qui est également chef de la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA).

« La participation des femmes dans le processus de décisions politiques national renforce non seulement la nature représentative des institutions gouvernementales mais elle est également importante pour le développement et la croissance économique », a-t-il ajouté.

Dans le cadre de la campagne électorale, l'ensemble des candidats se sont engagés à soutenir les femmes, y compris en favorisant la participation des femmes dans les administrations, en améliorant les conditions de travail des femmes pour soutenir leur autonomisation et en luttant davantage contre la violence et la discrimination contre les femmes.

« Les électeurs vont naturellement attendre du prochain Président qu'il honore ses engagements et qu'il assure qu'il y ait des réels améliorations des conditions de vie des femmes et filles afghanes », a affirmé M. Kubis.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Afghanistan : l'ONU réaffirme son soutien aux Commissions électorales

Alors que le processus de comptage des bulletins de vote des élections du 5 avril se poursuit en Afghanistan, le Représentant spécial du Secrétaire général pour ce pays, Jan Kubis, a réaffirmé mercredi son soutien aux deux institutions électorales nationales, la Commission électorale indépendante et la Commission indépendante des plaintes électorales, et jugé nécessaire de garantir l'impartialité et la transparence de leur travail.