L'ONU célèbre le 1er anniversaire de l'adoption du Traité sur le commerce des armes

2 avril 2014

Les Nations Unies ont célébré mercredi le premier anniversaire du Traité sur le commerce international des armes, qui avait été adopté l'an dernier par l'Assemblée générale des Nations Unies.

Jusqu'à maintenant, le traité a été signé par 118 Etats et 18 Etats membres ont déposé mercredi les instruments de ratification, ce qui porte le nombre de ratifications à 31.

Dans une déclaration publiée mercredi, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a salué ces ratifications. « Cela suscitera davantage d'élan vers les 50 ratifications nécessaires pour l'entrée en vigueur du traité », a-t-il dit. Il a appelé tous les Etats qui ne l'ont pas encore fait à signer et/ou ratifier le traité sans tarder.

Le Traité sur le commerce international des armes a pour objectif d'instituer les normes communes les plus strictes possibles aux fins de réglementer ou d'améliorer la réglementation du commerce international d'armes classiques. Il a également pour ambition de prévenir et éliminer le commerce illicite de telles armes et d'en empêcher le détournement.

Le Secrétaire général s'est dit « très préoccupé par le fait que des civils continuent d'être tués ou mutilés lors d'attaques ciblées ou aveugles avec des armes qui ne devraient pas tomber dans les mains des auteurs de ces attaques. »

Ban Ki-moon a appelé les Etats, la société civile, et les organisations régionales et internationales « à continuer de travailler ensemble pour garantir que le Traité puisse jouer son rôle pleinement et aider à réduire les souffrances humaines inutiles et construire un monde plus sûr pour tous. »

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'Assemblée générale de l'ONU adopte le Traité sur le commerce international des armes

Le Traité sur le commerce des armes a été adopté mardi par l'Assemblée générale par 154 voix pour, trois contre – République arabe syrienne, République islamique d'Iran et République populaire démocratique de Corée – et 23 abstentions. Cet instrument juridique international sera ouvert à ratifications à compter du 3 juin.