Ukraine : l'envoyé de l'ONU Simonovic ne peut pas se rendre en Crimée

12 Mars 2014

Alors qu'il poursuivait mercredi sa visite en Ukraine, le Sous-Secrétaire général des Nations Unies aux droits de l'homme, Ivan Simonovic, a été informé par les autorités qu'il ne pouvait pas être reçu dans la région de Crimée, a indiqué mercredi le porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies.

« Ivan Simonovic avait souhaité se rendre en Crimée cette semaine », a dit ce porte-parole lors d'un point de presse à New York. Outre le refus des autorités locales, le porte-parole a également mentionné des problèmes logistiques, dont le nombre limité de vols au départ et en direction de l'aéroport de Simferopol, la capitale de Crimée.

Les raisons invoquées par les autorités concernant ce refus incluent « la situation complexe sur le terrain et l'impossibilité de fournir une protection à la délégation de M. Simonovic », a précisé le porte-parole.

« Comme dans tous les endroits dont on lui refuse l'accès, M. Simonovic fera le point sur les questions des droits de l'homme en Crimée en se fondant sur des sources incluant la communauté diplomatique et les organisations internationales et nationales », a-t-il ajouté.

M. Simonovic se trouvait mercredi à Lviv, dans l'ouest de l'Ukraine, où il a rencontré les autorités locales, le médiateur et des représentants de la société civile.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ukraine : l'envoyé de l'ONU appelle au respect des droits de l'homme dans l'est du pays

Le Sous-Secrétaire général des Nations Unies aux droits de l'homme, Ivan Simonovic, est arrivé mardi dans la ville de Kharkiv dans l'est de l'Ukraine pour rencontrer les autorités locales et discuter des mesures pour assurer le respect des droits de l'homme et pour désamorcer les tensions entre les communautés pro-russes et pro-ukrainiennes.