Sahara occidental : reprise des rotations aériennes pour le programme de visites familiales

12 mars 2014

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a annoncé mercredi la reprise des rotations aériennes dans le cadre de son programme de visites de familles sahraouies séparées de longue date et vivant au Sahara occidental et dans les camps de Tindouf en Algérie.

La première série de rotations aériennes aura lieu le 17 avril après avoir été suspendues en août 2013.

« Je suis content qu'après des négociations intenses une percée a eu lieu permettant aux familles séparées de se voir à nouveau. Il est crucial que ces visites continuent car elles accroissent la confiance et la compréhension », a dit le Haut-Commissaire pour les réfugiés, Antonio Guterres, dans un communiqué de presse.

« J'exhorte toutes les parties concernées à rester impliquées dans ce processus et le HCR se tient prêt à fournir son soutien », a-t-il ajouté.

Près de 20.000 personnes ont pris part au programme de visites familiales depuis le lancement de ce programme en 2004.

Les familles originaires du Sahara occidental sont séparées depuis près de quarante ans en raison de l'absence d'une solution politique qui pourrait leur permettre de retourner à leurs lieux d'origine. Les réfugiés ont commencé à arriver en Algérie en 1975 après que l'Espagne s'est retiré du Sahara occidental et qu'ont débuté des combats pour le contrôle de ce territoire, a précisé le HCR.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le HCR salue un accord qui permettra plus de visites familiales pour les familles sahraouies séparées

Une réunion à Genève entre le Maroc, le Front Polisario, l'Algérie, la Mauritanie et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a permis mercredi la conclusion d'un accord pour étendre le programme des visites familiales entre les réfugiés du Sahara occidental qui vivent dans des camps près de Tindouf en Algérie et leurs familles du Territoire du Sahara occidental.