Libye : l'ONU appelle toutes les parties à redoubler d'effort pour préserver la stabilité du pays

25 février 2014

La Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL) a exprimé mardi sa préoccupation face à la montée de la violence et la multiplication des violations des droits de l'homme dans ce pays, qui vont à l'encontre des valeurs du respect de l'état de droit dont aspirent les Libyens.

"La MANUL est très préoccupée par la poursuite de la violence, dont les assassinats, les attentats à la bombe, les enlèvements et la multiplication des attaques dans le pays, particulièrement dans l'est », a déclaré la mission onusienne dans un communiqué de presse.

Selon la Mission, des juges, des membres des forces de sécurité, des militants des droits de l'homme, des civils et des étrangers ont tous été pris pour cible, ainsi que des bureaux de vote et des locaux qui abrite des bureaux gouvernementaux et des représentations diplomatiques.

"La MANUL appelle les autorités et les toutes les autres parties prenantes à redoubler d'efforts pour éliminer les menaces contre la stabilité de la Libye, la sécurité des personnes et les valeurs que défend la Libye », a déclaré la mission, en affirmant qu'elle se tenait prête à continuer d'offrir son soutien.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Libye : la Mission de l'ONU s'inquiète de l'anarchie et du chaos

La Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL) a condamné jeudi la poursuite des violences en Libye, notamment un attentat à l'explosif qui a frappé une école à Benghazi, dans l'est du pays.