Soudan du Sud : Ban appelle à la cessation des hostilités qui ont repris à Malakal

21 février 2014

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a exprimé jeudi soir sa préoccupation face à la recrudescence des combats dans la ville de Malakal dans l'État du Haut-Nil, au Soudan du Sud, qui ont repris le 18 février avec des conséquences désastreuses pour la population civile.

« Le Secrétaire général exhorte les parties prenantes au conflit à respecter les normes internationales des droits de l'homme, le droit humanitaire et à assurer la protection des civils. Il souligne que ceux qui se rendent coupables de crimes contre des civils au Soudan du Sud seront tenus responsables », a indiqué le porte-parole de M. Ban dans un communiqué de presse.

Le chef de l'ONU a également réaffirmé la nécessité de la mise en œuvre complète des accords de cessez-le-feu et du statut des personnes détenues signés par les parties prenantes le 23 janvier, ainsi que de coopérer avec le mécanisme de suivi et de vérification de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD).

M. Ban a appelé les parties prenantes à respecter le travail vital de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) et d'assurer la liberté de mouvement sans entraves des travailleurs humanitaires et des Casques bleus. Enfin, il a demandé la reprise de négociations politiques sérieuses, qui sont l'unique moyen de rétablir durablement la paix dans le pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Soudan du Sud : le Conseil de sécurité appelle à un dialogue politique ouvert à tous

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a souligné que les pourparlers entre les parties en conflit au Soudan du Sud devaient être ouverts à tous pour avoir une chance de réussir.