Ban encourage la Corée du Nord à améliorer les droits de l'homme

18 février 2014

Au lendemain de la publication d'un rapport de l'ONU sur les atrocités commises en République populaire démocratique du Congo (RPDC), le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a encouragé les autorités de ce pays à développer des contacts avec la communauté internationale pour améliorer les droits de l'homme.

« Le Secrétaire général reste très préoccupé par la situation humanitaire et en matière de droits de l'homme en République populaire démocratique de Corée (RPDC) », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse. « Il est très perturbé par les conclusions de la Commission d'enquête sur les droits de l'homme en RPDC. »

M. Ban a noté la nature indépendante de la Commission, qui a été établie par le Conseil des droits de l'homme et est présidée par Michael Kirby. Il a salué le travail effectué.

« Le Secrétaire général souhaite que le rapport contribue à accroître la prise de conscience internationale concernant les graves violations des droits de l'homme en RPDC », a ajouté son porte-parole. « Il encourage les autorités de RPDC à développer des contacts avec la communauté internationale pour améliorer les droits de l'homme et les conditions de vie de sa population. Le Secrétaire général réaffirme sa forte détermination à aider la RPDC à cette fin. »

De son côté, la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Navi Pillay, a également salué mardi le rapport publié lundi par la Commission d'enquête des Nations Unies sur les droits de l'homme en RPDC.

« Il faut considérer de manière urgente les conclusions de ce rapport qui indiquent que des crimes contre l'humanité d'une ampleur inimaginable continuent d'être commis en RPDC », a dit Mme Pillay dans une déclaration à la presse.

Selon elle, « il n'y a plus d'excuses à l'inaction » maintenant que ce « rapport historique » a été publié.

« J'appelle la communauté internationale, conformément aux recommandations du rapport, à utiliser tous les mécanismes à sa disposition pour garantir que les responsables rendent des comptes, y compris la saisine de la Cour pénale internationale », a dit la Haut-Commissaire aux droits de l'homme.

La Commission d'enquête doit formellement présenter son rapport aux 47 Etats membres du Conseil des droits de l'homme le 17 mars 2014 à Genève.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Corée du Nord : une commission de l'ONU réclame la saisine de la Cour pénale internationale

De multiples crimes contre l'humanité, découlant de politiques établies au plus haut sommet de l'Etat, ont été commis et continuent d'être commis en République populaire démocratique de Corée (RPDC), selon un rapport d'une commission d'enquête de l'ONU publié lundi.