Ouganda : l'ONUSIDA appelle à ne pas promulguer une loi visant les homosexuels

18 février 2014

Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/Sida (ONUSIDA) a exhorté mardi les autorités ougandaises à ne pas promulguer une loi renforçant la répression contre les homosexuels.

« La promulgation de cette loi aurait de graves implications en matière de droits de l'homme », estime l'ONUSIDA dans un communiqué de presse.

Selon la presse, le Président ougandais, Yoweri Museveni, qui avait bloqué le texte en janvier en réclamant plus d'informations avant de trancher, a finalement décidé de signer cette loi.

« L'Ouganda a été le premier pays en Afrique à briser la conspiration du silence sur le Sida et à donner une voix aux personnes les plus marginalisées mais maintenant je suis inquiet que ce projet de loi ramène l'Ouganda en arrière, renonçant à son rôle de leader dans la lutte contre le Sida », a dit le Directeur exécutif de l'ONUSIDA, Michel Sidibé.

« J'exhorte les autorités ougandaises à rejeter ce projet de loi et à garantir les droits de l'homme et la dignité de tout le monde en Ouganda », a-t-il ajouté.

Le projet de loi, qui a été adopté par le Parlement ougandais en décembre 2013, prévoit notamment la prison à vie pour les récidivistes d'« homosexualité aggravée ».

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le HCDH demande au Président de l'Ouganda de ne pas signer une loi anti-homosexualité

Profondément préoccupée par le projet de loi anti-homosexualité adopté par le Parlement de l'Ouganda le 20 décembre dernier, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les droits de l'homme a demandé au Président de ce pays de ne pas la signer.