Madagascar : le PAM renforce son aide alimentaire dans le sud

11 février 2014

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé mardi qu'il renforçait ses activités d'assistance alimentaire dans le sud et le sud-est de Madagascar grâce à une contribution de 1,1 million de dollars de la Suisse.

Ce financement permettra au PAM et à ses partenaires de fournir une assistance alimentaire à quelque 46.000 personnes qui font face à des difficultés d'accès à la nourriture en raison d'inondations et de sécheresses.

« Cette contribution arrive en pleine période de soudure et de saison cyclonique, périodes pendant lesquelles la population est plus vulnérable à l'insécurité alimentaire. Ce soutien de la Suisse va permettre d'avancer vers l'objectif 'Faim Zéro' qui vise à intensifier les efforts dans la lutte contre la faim », affirme Willem van Milink, Représentant du PAM à Madagascar.

Ce programme est mis en œuvre en coordination avec le Bureau national de gestion des risques et catastrophes, le Ministère de l'agriculture, des agences des Nations Unies, des organisations non-gouvernementales et d'autres partenaires humanitaires.

Dans les régions du sud et du sud-est, le PAM et ses partenaires mettent en place des activités dites « argent contre travail » ou « nourriture contre travail » telles que la construction ou la réhabilitation de bassins de captage d'eau ou de canaux d'irrigation et barrages de rétention d'eau.

Ces travaux contribuent ainsi à réhabiliter les infrastructures communautaires mises à mal par les catastrophes naturelles ; augmenter la résilience des populations ; restaurer les moyens de subsistance des communautés affectées et relancer la production agricole. Chaque participant reçoit une ration familiale ou de l'argent en échange de sa participation à ces activités communautaires, ce qui lui permet de subvenir à ses besoins alimentaires.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La FAO salue les bons résultats des campagnes antiacridiennes à Madagascar

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) s'est félicité jeudi des progrès accomplis à Madagascar dans le cadre des opérations de lutte contre une invasion du criquet migrateur malgache, un insecte vorace qui menace les cultures de riz et de maïs et, partant, la sécurité alimentaire et les moyens d'existence de millions de personnes.