Syrie : l'ONU dénonce les bombardements aux barils d'explosifs

7 février 2014

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a exprimé jeudi soir sa préoccupation concernant l'escalade de la violence en Syrie, et en particulier l'usage de barils d'explosifs largués d'avions ou d'hélicoptères avec des effets dévastateurs dans les zones densément peuplées.

« Le Secrétaire général condamne encore une fois l'usage de tout type d'armes contre des civils sans distinctions, ce qui constitue une violation du droit humanitaire international et des normes des droits de l'homme. Tous les civils doivent être protégés dans toutes les situations », a indiqué le porte-parole de M. Ban dans un communiqué de presse.

« M. Ban rappelle que toute nouvel acte de violence sert les intérêts de ceux qui pensent que la solution est militaire et ce au détriment du peuple syrien. Il appelle toutes les parties prenantes en Syrie à travailler ensemble immédiatement pour réduire la violence et pour trouver une solution pacifique au conflit », a-t-il ajouté.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Syrie : l'ONU salue l'accord sur une pause humanitaire à Homs

Les Nations Unies ont salué jeudi les informations faisant état d'un accord entre les parties en conflit en Syrie sur une pause humanitaire pour permettre aux civils de sortir de la vieille ville de Homs et à l'assistance humanitaire d'y entrer.