Iraq : l'ONU condamne une nouvelle vague d'attentats terroristes

6 février 2014

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a fermement condamné jeudi les récentes attaques terroristes en Iraq, dont l'attaque mercredi contre le ministère des affaires étrangères dans la capitale Bagdad, qui aurait causé la mort de plusieurs personnes.

« Le Secrétaire général présente ses condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement à ceux qui ont été blessés », a indiqué le porte-parole de M. Ban dans un communiqué de presse.

Selon la Mission d'assistance des Nations Unies en Iraq (MANUI), deux voitures piégées ont explosé à l'extérieur de l'enceinte du ministère des affaires étrangères. D'autres attaques ont également été signalées, y compris dans un restaurant à proximité du ministère et contre un centre commercial de la capitale. En tout au moins 33 personnes auraient perdu la vie.

« Le Secrétaire général appelle tous les Iraquiens à s'unir dans la lutte contre le terrorisme. L'Organisation des Nations Unies reste aux côtés du peuple et du gouvernement d'Iraq dans cette lutte », a-t-il ajouté.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Iraq : les récents combats dans la province d'Anbar ont déplacé 140.000 personnes

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a déclaré vendredi que plus de 65.000 personnes ont fui la violence dans les villes de Falloujah et Ramadi dans la province d'Anbar au centre de l'Iraq, au cours de la semaine passée. Depuis l'éruption des combats à la fin de l'année dernière, plus de 140.000 personnes ont dû fuir leurs foyers à cause des combats, selon le Ministère iraquien des Déplacements et des migrations.