Ban Ki-moon encourage les Thaïlandais à régler leurs différends par le dialogue

4 février 2014

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, suit de près les récents développements en Thaïlande, où des élections législatives anticipées ont eu lieu dimanche 2 février sur fond de crise politique, a indiqué son porte-parole.

« Alors qu'il reconnaît la complexité de la situation et que certains ont choisi de ne pas participer à l'élection, le Secrétaire général est préoccupé par le fait que de nombreux Thaïlandais n'ont pas été en mesure d'exercer leur droit de vote », a dit le porte-parole dans une note à la presse diffusée lundi soir.

« Le Secrétaire général réitère son appel à un règlement des différends politiques par le dialogue et dans l'intérêt du peuple thaïlandais », a-t-il ajouté. « Le Secrétaire général encourage tous les Thaïlandais et les dirigeants politiques en particulier à trouver une solution politique fondée sur le dialogue, le compromis et le respect des principes démocratiques. »

Les Thaïlandais ont voté dimanche lors du premier tour d'élections législatives perturbées par l'opposition qui a boycotté le scrutin. Samedi, des heurts entre pro et anti-gouvernement ont fait sept blessés à Bangkok.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Pillay: la condamnation d'un journaliste, un revers pour le respect des droits humains en Thaïlande

La Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme a exprimé mercredi sa vive préoccupation devant la condamnation excessivement sévère d'un éditeur et militant de premier plan en Thaïlande. Navi Pillay estime qu'il s'agit d'un sérieux revers pour la protection et la promotion des droits de l'homme dans ce pays.