Centrafrique : le PAM commence à distribuer de l'aide autour de Bossangoa

31 janvier 2014

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a indiqué vendredi avoir commencé à distribuer une assistance alimentaire à des personnes vulnérables dans les zones rurales autour de la ville de Bossangoa, en République centrafricaine.

L'agence onusienne a également indiqué avoir fourni de la nourriture à 220.000 personnes déplacées depuis le début de cette année dans la capitale Bangui et dans les villes de Bouar et Bossangoa, malgré la poursuite des violences.

« Le PAM n'a reçu que 14% des 107 millions de dollars dont il a besoin pour ses opérations d'urgence en République centrafricaine de janvier à août 2014. Le PAM a besoin de toute urgence de 95 millions de dollars pour distribuer immédiatement de l'assistance alimentaire et préinstaller des stocks de nourriture avant que la saison des pluies ne commence en avril et que les routes deviennent impraticables », a souligné la porte-parole du PAM, Elisabeth Byrs, lors d'un point de presse à Genève.

Mme Byrs a salué les promesses faites par les bailleurs de fonds lors d'une réunion à Bruxelles le 20 janvier. « Le PAM a activé tous les mécanismes internes pour couvrir les déficits en janvier et pour une partie de février mais le financement actuel ne suffit pas à couvrir les besoins croissants », a-t-elle ajouté.

De son côté, le porte-parole du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) à Genève, Jens Laerke, a indiqué qu'environ la moitié de la population centrafricaine avait encore un besoin urgent d'une assistance de base.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Centrafrique : l'ONU apporte son soutien à un état des lieux en vue des élections

La Mission de l'ONU en République centrafricaine a apporté un soutien logistique à une tournée qui vient d'être réalisée par l'Autorité nationale des élections (ANE) pour faire un état des lieux des ressources disponibles en vue des élections prévues d'ici début 2015.