Ukraine : le HCDH salue la reprise du dialogue entre le gouvernement et l'opposition

31 janvier 2014

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a salué vendredi la reprise du dialogue entre le Président de l'Ukraine et l'opposition suite à plusieurs semaines de manifestations anti-gouvernementales dans le pays.

« Nous espérons que ce dialogue sera durable, inclusif et basé sur le respect des normes internationales des droits de l'homme inscrites dans des traités ratifiés par l'Ukraine ainsi que sur les engagements politiques exprimés lors de l'examen périodique universel au Conseil des droits de l'homme en mars dernier », a indiqué le porte-parole du HCDH, Rupert Colville lors d'une conférence de presse à Genève.

Le HCDH a également salué la dissolution du Parlement ukrainien plus tôt cette semaine ainsi que l'abrogation des lois du 16 janvier, qui prévoyaient des limites à l'exercice des droits à la liberté d'expression, de rassemblement et d'association.

« Nous appelons le Président ukrainien à signer au plus vite cette abrogation afin qu'elle entre vigueur », a souligné le porte-parole. « Cependant, nous sommes consternés par les informations qui font état de morts au cours des derniers jours à Kiev. Cela doit donner lieu à une enquête prompte, indépendante, et approfondie ».

« Nous appelons également à une enquête sur les accusations d'enlèvements et de torture », a-t-il ajouté en exhortant les parties prenantes à faire preuve de retenue afin de créer les bases propices au dialogue et à la réconciliation.

Les obligations de l'Ukraine à respecter les normes internationales des droits de l'homme doivent, selon le HCDH, être au centre du processus de dialogue pour parvenir à la réconciliation.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ukraine : l'ONU appelle à éviter une nouvelle escalade de la violence

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a appelé tous ceux concernés en Ukraine à éviter une nouvelle escalade de la violence alors que de violents affrontements opposent depuis plusieurs jours des manifestants aux forces de l'ordre dans la capitale Kiev.