L'UNESCO condamne le meurtre de journalistes au Pakistan et en Iraq

28 janvier 2014

La Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, a dénoncé mardi le meurtre de trois journalistes au Pakistan et d'un autre en Iraq et a appelé les autorités de ces pays à s'assurer que les auteurs de ces crimes soient appréhendés et traduits en justice.

Au Pakistan, trois employés de la chaîne de télévision Express News, Waqas Aziz, Ashraf Yusuf et Khalid Khan, dont le véhicule a été pris pour cible à Karachi sont morts le 17 janvier. Un groupe extrémiste a revendiqué cette attaque.

« Je condamne le meurtre de trois employés de la télévision Express News », a déclaré la Directrice générale, dans un communiqué de presse. « J'appelle les autorités du Pakistan à faire en sorte que les responsables de ces meurtres soient poursuivis et traduits en justice. La violence à l'encontre des médias ne peut rester impunie et j'exhorte les autorités à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour garantir la liberté des médias et la sécurité des professionnels des médias ».

En Iraq, le journaliste de la télévison locale de la ville de Falloujah, Firas Mohammed Attiyah, a été tué le 20 janvier dans une attaque à la bombe dans la ville de Khaldiyah, à proximité de Ramadi, la capitale de la province d'Anbar. Un autre journaliste a été blessé lors de cette attaque.

Les noms de ces quatre journalistes seront ajoutés à la liste de l'UNESCO des journalistes tués dans l'exercice de leurs fonctions.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Pakistan : l'UNESCO condamne le meurtre d'un journaliste de télévision

La Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, a dénoncé le meurtre du journaliste Zakir Ali, également connu sous le nom de Shan Dher, survenu à Larkana, dans la province pakistanaise de Sindh. Elle a exhorté les autorités à poursuivre les responsables de ce meurtre en justice.