Syrie: à Genève, Brahimi rencontre séparément le gouvernement et l'opposition

24 janvier 2014

A la suite de la conférence internationale sur la Syrie qui a eu lieu à Montreux mercredi, le Représentant spécial conjoint pour la Syrie, Lakhdar Brahimi, a rencontré vendredi séparément à Genève les délégations syriennes du gouvernement et de l'opposition.

« Demain, nous espérons, comme nous l'avons convenu, nous rencontrer dans la même pièce », a indiqué M. Brahimi lors d'une conférence de presse.

« Nous n'avons jamais considéré qu'il s'agirait d'un processus facile. Nous savions que cela serait difficile, compliqué », a-t-il ajouté. « Les discussions que j'ai eues avec les deux parties ont été encourageantes et nous attendons avec impatience nos rencontres de demain matin et demain après-midi. »

A la clôture de la conférence de Montreux mercredi, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, avait estimé que le plus difficile commençait vendredi à Genève, avec les pourparlers prévus entre Syriens, sous la houlette de Lakhdar Brahimi.

« Il est temps de négocier », avait dit M. Ban, appelant à trouver une solution politique au conflit qui ravage la Syrie depuis bientôt trois ans.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Conférence sur la Syrie : un espoir fragile mais réel, selon Ban

A l'ouverture de la conférence de paix sur la Syrie à Montreux, en Suisse, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon a appelé tous les participants à trouver une solution politique au conflit qui ravage le pays depuis bientôt trois ans, estimant que les défis à relever n'étaient pas insurmontables.