Égypte : Ban appelle au calme à l'occasion du référendum

14 janvier 2014

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon a indiqué mardi qu'il suivait de près les opérations de vote sur le projet de nouvelle constitution en Égypte et a souligné l'importance du respect des libertés de rassemblement et d'expression ainsi que l'engagement de toutes les parties prenantes à la non-violence.

« Le Secrétaire général encourage tous les Égyptiens à assurer que la prochaine phase de la transition se passe de manière inclusive, transparente et pacifique », a indiqué le porte-parole de M. Ban dans un communiqué de presse.

Les Egyptiens étaient appelés mardi et mercredi à voter par référendum sur le projet de nouvelle constitution. L'Egypte est engagée dans une transition démocratique depuis la chute du Président Hosni Moubarak à la suite de manifestations de masse. En juillet dernier, le Président Mohamed Morsi a été déposé par l'armée égyptienne, la Constitution a été suspendue et un gouvernement intérimaire mis en place.

Le référendum sur le projet de constitution sera suivi d'élections législatives et présidentielles.

« Le Secrétaire général exhorte les Égyptiens à exprimer leurs opinions de façon pacifique. Il continue d'exprimer le soutien des Nations Unies à un processus mené par les Égyptiens eux-mêmes qui adhèrent aux principes démocratiques et qui garantit le respect des droits de l'homme de tous les citoyens de ce pays », a affirmé le porte-parole.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Prenant note de la levée de l'état d'urgence en Égypte, Ban demande le respect de la liberté d'association

Le Secrétaire général a pris note, mardi, de l'expiration de l'état d'urgence en Égypte, tout en plaidant pour le respect du droit de manifester dans ce pays.