La MONUSCO déplore des attaques coordonnées contre des sites stratégiques en RDC

31 décembre 2013

Le Représentants spécial du Secrétaire général pour la République démocratique du Congo (RDC), Martin Kobler, déplore les attaques menées lundi contre le quartier-général des forces armées congolaises, le siège de la Radio Télévision Nationale Congolaise et l'aéroport international de la capitale, Kinshasa.

Le Représentants spécial du Secrétaire général pour la République démocratique du Congo (RDC), Martin Kobler, a déploré lundi les attaques menées contre le quartier-général des forces armées congolaises, le siège de la Radio Télévision Nationale Congolaise et l'aéroport international de la capitale, Kinshasa.

D'autres affrontements ont été signalés à Kindu, dans la province du Maniema, et à Lubumbashi, dans le Katanga, portant le nombre total d'individus tués à près d'une centaine, dont trois militaires de l'Armée congolaise, affirme la Mission des Nations Unies dans ce pays (MONUSCO).

M. Kobler a vigoureusement condamné condamne avec la plus grande fermeté ces attaques « simultanées, aveugles et inacceptables » perpétrées par des hommes armés contre les sites stratégiques de la RDC et présenté ses sincères condoléances aux forces armées congolaises.

« Tout en réitérant son souhait de voir les attaques contre les populations civiles prendre fin, la MONUSCO appelle les autorités congolaises à faire rapidement la lumière sur ces incidents regrettables, dans le respect de l'ordre constitutionnel et de la loi. »

La MONUSCO est chargée de soutenir le gouvernement de la RDC dans leurs efforts de paix, de stabilisation et de consolidation, y compris l'aide à la tenue d'élections , la surveillance des violations et soutien à l'action du gouvernement contre les groupes armés opérant dans l'est du pays en matière de droits.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La MONUSCO en alerte après des affrontements nourris entre forces gouvernementales et individus armés

La Mission de maintien de la paix des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO) est en alerte après des affrontements nourris entre forces gouvernementales et individus armés non identifiés, a indiqué lundi le porte-parole du Secrétaire général de l'ONU.