L'Envoyé de l'ONU au Liban préoccupé par les affrontements armés dans le nord du pays

31 octobre 2013

Le Coordonnateur spécial des Nations Unies au Liban, Derek Plumbly, a exprimé jeudi sa préoccupation devant la multiplication des affrontements armés dans la ville de Tripoli, dans le nord du pays, en soulignant la nécessité de trouver des solutions durables pour mettre fin à la violence.

Selon les médias, plusieurs affrontements armés ont éclaté la semaine dernière dans cette ville entre opposants et soutiens du Président syrien Bachar al-Assad. Les combats se sont poursuivis pendant le weekend et 17 personnes sont mortes et plus de 100 autres blessées.

Lors d'une réunion avec le Mufti de Tripoli et du nord du Liban, Malel Chaar, M. Plumbly s'est félicité du retour du calme dans la deuxième ville du pays, tout en soulignant qu'une trêve temporaire est insuffisante.

« M. Plumbly a appelé toutes les parties prenantes à respecter et à travailler avec les institutions de l'État, et particulièrement avec les forces de l'ordre, qui portent une lourde responsabilité à maintenir la paix et la sécurité au Liban et pour empêcher que la crise en Syrie déstabilise ce pays », a indiqué le porte-parole de l'ONU, Martin Nesirky, devant les journalistes au siège de l'Organisation à New York.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU condamne l'attaque qui a eu lieu dans la banlieue sud de Beyrouth

Le Coordonnateur spécial des Nations Unies au Liban, Derek Plumbly, a fermement condamné mardi l'attaque à la voiture piégée qui a eu lieu plus tôt dans la journée à Bir El-Abed, dans la banlieue sud de Beyrouth. Selon les médias, l'explosion, survenue à la veille du mois saint du Ramadan a fait au moins quinze blessés. Le Coordonnateur spécial exprime sa profonde sympathie aux personnes blessées et leur souhaite un prompt rétablissement.