Le Représentant spécial conjoint Lakhdar Brahimi plaide auprès du Président de la Syrie en faveur d'un processus politique

30 octobre 2013

Le Représentant spécial conjoint de l'ONU et de la Ligue des États arabes, Lakhdar Brahimi, a rencontré mercredi le président de la Syrie Bachar al-Assad à Damas, dans le cadre de ses efforts pour ramener à la table des négociations toutes les parties prenantes au conflit dans ce pays.

Tout comme le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, M. Brahimi a souligné à maintes reprises qu'un processus politique est le seul moyen de sortir de la crise syrienne, qui est maintenant entré dans sa troisième année. Pour cela, M. Brahimi a travaillé pendant des mois pour convaincre les parties prenantes d'entamer des pourparlers lors d'une conférence qui doit se tenir à Genève à une date encore indéterminée.

Hier, M. Brahimi a rencontré le Ministre syrien des affaires étrangères, Walid al-Mouallem. Au cours des prochains jours, il aura des entrevues avec des membres de différents groupes d'opposition et des acteurs de la société civile.

Il est également prévu que le Représentant spécial conjoint donne une conférence de presse à l'issue de sa mission. Il se rendra ensuite à Beyrouth, au Liban, pour y rencontrer des responsables politiques de ce pays.

Lors d'un point de presse aujourd'hui à New York, le porte-parole de l'ONU, Martin Nesirky, a déclaré que l'ONU continue d'œuvrer à la tenue de la conférence de Genève II et que les responsables de l'ONU se réuniront la semaine prochaine dans cette ville suisse pour y poursuivre les préparatifs.

Pour sa part, la Coordinatrice spéciale de la mission conjointe de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) et de l'ONU, Sigrid Kaag, se rendra vendredi à Moscou pour rencontrer des responsables russes pour parler des progrès accomplis dans la destruction des armes chimiques syriennes. Elle se rendra également à New York pour présenter la semaine prochaine son rapport au Conseil de sécurité sur cette question.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Conflit en Syrie: l'ONU continue de se mobiliser sur les fronts médical, humanitaire et politique

Alors que les fonctionnaires des Nations Unies restent à pied d'œuvre pour trouver une solution pacifique au conflit en Syrie et garantir l'acheminement de l'aide humanitaire aux nécessiteux, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) fait état d'une épidémie de polio dans ce pays déchiré par la guerre depuis deux ans et demi.