L'OMS confirme le début d'une épidémie de poliomyélite en Syrie

29 octobre 2013

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a confirmé mardi l'existence d'au moins 10 cas de poliomyélite en Syrie.

Elle précise que les autorités sanitaires nationales et des pays voisins ont commencé d'apporter une réponse globale à l'épidémie.

Lors d'un point de presse donné à Genève, Oliver Rosenbauer, de l'OMS, a indiqué que, sur les 22 cas déclarés de paralysie flasque aiguë, 10 étaient des cas de poliovirus de type 1. Les 12 autres sont encore à l'étude.

Les cas en question avaient été signalés le 17 octobre dernier dans la province de Deir Al Zour, dans le nord-est de la Syrie. Alors que le conflit s'y éternise, ce pays est considéré depuis longtemps comme un foyer de maladies évitables par la vaccination. Toutefois, la polio n'y avait pas été signalée depuis 1999.

La polio est une infection virale très contagieuse touchant principalement les enfants. Le virus se transmet par l'eau ou des aliments contaminés. Après s'être multiplié dans l'intestin, il envahit le système nerveux. Les symptômes initiaux sont la fièvre, la fatigue, des céphalées, des vomissements, une raideur de la nuque et des douleurs dans les membres. Dans un petit nombre de cas, la maladie entraîne une paralysie, souvent définitive. La vaccination est le seul moyen de prévention.

La prochaine étape, a déclaré M. Rosenbauer, consistera à étudier les virus isolés et à identifier leur provenance, afin de faire la lumière sur les origines de l'épidémie.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'UNICEF et l'OMS lancent une campagne de vaccination contre la polio à destination des enfants syriens

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont annoncé vendredi le début d'une vaste campagne de vaccination conjointe en Syrie afin d'immuniser les enfants contre la polio et d'autres maladies.