Afghanistan : la MANUA condamne une attaque meurtrière contre des civils

28 octobre 2013

La Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a condamné lundi l'attentat perpétré hier dans la province de Ghazni dans le sud-est du pays, qui a tué 19 passagers d'un mini- bus, tous des civils.

Parmi les victimes se trouvent 16 femmes et des enfants. Ils ont été tués lorsqu'une bombe artisanale a explosée dans le district d'Andar. Quatre autres femmes ont été grièvement blessées, a expliqué la mission onusienne dans un communiqué de presse.

« L'évènement tragique d'hier souligne à nouveau le nombre croissant de victimes civils des attentats à la bombe artisanale en Afghanistan », a déclaré le Représentant spécial du Secrétaire général et chef de la MANUA, Ján Kubiš. « L'utilisation de ces armes doit cesser ».

La mission a exprimé ses condoléances aux familles des victimes de l'attentat et a souhaité un prompt rétablissement à toutes les personnes blessées.

Les bombes artisanales sont les armes qui tuent et blessent le plus de civils afghans, comparé à toute autres armes employés dans les conflits armés en Afghanistan, a expliqué la MANUA. Du 1 janvier au 27 octobre de cette année, les bombes artisanales ont tuées 828 civils et blessées 1627 autres, soit plus du tiers de toutes les victimes civiles du conflit jusqu'à présent cette année.

La MANUA a souligné que l'usage des bombes artisanales pourrait constituer des crimes de guerre.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Afghanistan : fragile transition avant l'élection présidentielle de 2014

Le succès de la transition en Afghanistan sur les plans politique, sécuritaire et économique dépendra largement de l'intégration régionale de ce pays et du soutien continu de la communauté internationale, estime le Représentant spécial Ján Kubiš.