Ban condamne l'attentat-suicide qui a tué plusieurs Casques bleus tchadiens au Mali

23 octobre 2013

Le Secrétaire général de l'ONU a condamné mercredi l'attentat-suicide meurtrier perpétré contre la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

Des assaillants non identifiés s'en sont pris à un poste de contrôle de la MINUSMA aujourd'hui à Tessalit, tuant et blessant des Casques bleus du contingent tchadien. « Il y aurait également un certain nombre de victimes civiles », précise la déclaration communiquée par le porte-parole de Ban Ki-moon.

« Cette attaque n'entamera pas la détermination des Nations Unies à soutenir le rétablissement de la sécurité, de la stabilité et d'une paix durable au Mali », souligne le porte-parole, qui transmet aux familles des victimes les condoléances du Secrétaire général.

Dans une déclaration à la presse, le Conseil de sécurité a également condamné, « dans les termes les plus vigoureux », l'attaque perpétrée aujourd'hui.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Mali: pour le chef de la MINUSMA, en dépit de progrès, le «vrai travail» ne fait que commencer

Venu donner au Conseil de sécurité un aperçu de la situation politique et sécuritaire au Mali, le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Mali, Bert Koenders, a fait état mercredi de deux « réalisations importantes »: le déroulement « exemplaire » de l'élection présidentielle et le déploiement de la MINUSMA, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation de ce pays, qu'il dirige.