RDC: le PAM contraint de réduire son aide alimentaire en raison du manque de fonds

22 octobre 2013

Le Programme alimentaire mondial (PAM), a indiqué mardi qu'en raison du manque de ressources, l'agence onusienne été contraint de réduire son programme de distribution alimentaire dans certaines provinces de la République démocratique du Congo (RDC).

« Le PAM a reçu seulement la moitié des fonds nécessaires pour poursuivre ses opérations d'aide humanitaire en République démocratique du Congo au cours des six prochains mois, et à moins de recevoir rapidement de nouvelles contributions, nous serons contraints de réduire l'aide alimentaire pour 300.000 personnes déplacés dans le Nord-Kivu », a expliqué la porte-parole du PAM, Elisabeth Byrs, lors d'une conférence de presse à Genève.

« Si nous n'arrivons pas à trouver 70 millions dollars rapidement, le PAM et ses partenaires seront obligés de réduire les activités à partir de novembre, en s'efforçant de maintenir l'aide aux personnes les plus vulnérables tels que les femmes et les enfants », a-t-elle ajouté.

Depuis mai 2013, les prix alimentaires ont augmenté en RDC, en particulier le prix de la farine de maïs dans certaines des régions les plus touchées par l'insécurité alimentaire, tel que la ville de Goma, où les prix ont augmenté de 8%.

Une enquête sur la sécurité alimentaire menée dans la province du Nord-Kivu en juin 2013 indique que près de 61% des ménages de la province souffrent d'insécurité alimentaire. Le PAM a aidé 3,6 millions de personnes entre septembre 2012 et juin 2013.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RDC: le PAM a besoin de fonds pour aider un nombre croissant de déplacés

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé mardi qu'il n'avait plus les moyens nécessaires pour venir en aide à un nombre croissant de personnes déplacées par les combats dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC).