L'UNICEF indique que 70% des enfants en République centrafricaine ne sount toujours pas retournés à l'école

18 octobre 2013

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), a indiqué vendredi que selon une nouvelle enquête sur l'enseignement en République centrafricaine (RCA) sept sur dix élèves de l'école primaire ne sont toujours pas retournés à l'école depuis le début du conflit en Décembre 2012.

Environ 65% des écoles ont été pillées, occupées ou endommagés par des balles ou des obus. Près de la moitié des écoles sont toujours fermées et les étudiants ont perdu au moins six mois de scolarité en moyenne. Quatre personnes sur cinq ont affirmés que la peur de la violence est la principale raison que les étudiants sont réticents à retourner à l'école. Les enseignants absents et le manque de fournitures étaient les deux autres raisons principales.

« Ces chiffres montrent bien les défis considérables. L'insécurité généralisée et la crainte, empêchent les enseignants et les élèves de retourner à l'école et les parents ne veulent pas laisser sortir leurs enfants », a expliqué la porte-parole de l'UNICEF, Marixie Mercado, lors d'une conférence de presse à Genève.

« Dans un pays où la scolarisation était déjà faible ces chiffres reflètent le tort causé aux enfants scolarisés, les enfants qui représentent l'avenir du pays », a-t-elle ajouté.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RCA : le Conseil de sécurité renforce la présence de l'ONU et se dit prêt à envisager des mesures supplémentaires

Gravement préoccupé par la situation en République centrafricaine, le Conseil de sécurité a renforcé le mandat du Bureau de l'ONU dans ce pays et se déclare prêt à envisager « les mesures appropriées» contre les éléments déstabilisateurs.