LA MONUSCO condamne une attaque du M23 contre un de ses hélicoptères

11 octobre 2013

La Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO) a indiqué vendredi que l'un de ses hélicoptères avait essuyé, cet après-midi, des tirs depuis les positions du Mouvement rebelle du 23 mars (M23), dans la région de Rumangabo.

« Les rebelles du M23 ne nous exclurons pas de l'espace aérien congolais. Nous continuerons de tout mettre en œuvre pour défendre la population civile, y compris par la force si nécessaire », met en garde le Chef de la MONUSCO, Martin Kobler, dans un communiqué de presse, réaffirmant que les missions aériennes de la MONUSCO se poursuivront.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RDC: L'ONU condamne fermement les attaques de groupes armés contre des écoles et hôpitaux

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la République démocratique du Congo (RDC), Martin Kobler, a condamné mercredi les attaques perpétrées contre des écoles et hôpitaux dans l'est du pays.