RDC : la MONUSCO préoccupée par le sort des civils déplacés en Ituri

2 octobre 2013

La Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO) a indiqué mercredi que la situation dans la Province Orientale, située dans le nord-est de la RDC, reste tendue, et qu'un nombre important de civils supplémentaires ont été contraints de se déplacer.

La Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO) a indiqué mercredi que la situation dans la Province Orientale, située dans le nord-est de la RDC, reste tendue, et qu'un nombre important de civils supplémentaires ont été contraints de se déplacer.

« La MONUSCO exprime sa préoccupation devant les combats entre les Forces armées de la RDC (FARDC) et le Front de Résistance Patriotique de l'Ituri (FRPI) », a précisé le porte-parole de l'ONU lors d'un point de presse à New York.

Les combats font rage dans le district de l'Ituri, contraignant à la fuite de nombreux habitants du sud du territoire d'Irumu, notamment des villes d'Aveba, Bogoro, Gety, Songolo et Tchekele.

La MONUSCO est également préoccupée par la situation à Pinga, au Nord-Kivu, où une de ses patrouilles a été attaquée hier, a indiqué le porte-parole.

Toutefois, 70 combattants Maï-Maï se sont rendus récemment à la MONUSCO, tandis que la Mission a aidé à libérer six civils détenus par d'autres combattants Maï-Maï, près de Pinga.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La MONUSCO préoccupée par l'évasion de la prison de Bukavu de deux militaires condamnés

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la République démocratique du Congo (RDC), Martin Kobler s'est déclaré samedi «vivement préoccupé » par l'évasion de deux militaires condamnés pour des violations graves des droits de l'homme.