Débat général de l'Assemblée: les Etats membres mettent l'accent sur le développement durable

25 septembre 2013

Alors que le débat général de l'Assemblée se poursuit, les dirigeants politiques reprendront mercredi les discussions sur l'élaboration du nouveau programme de développement mondial post-2015, dont le but sera de protéger la planète et de promouvoir l'équité, la justice et la prospérité pour tous les peuples.

Alors que le débat général de l'Assemblée générale des Nations Unies se poursuit, les dirigeants politiques et hauts responsables gouvernementaux, rassemblés au siège de l'ONU à New York, reprendront mercredi les discussions sur l'élaboration du nouveau programme de développement mondial post-2015, dont le but sera de protéger la planète et de promouvoir l'équité, la justice et la prospérité pour tous les peuples.

Plus de 30 dirigeants mondiaux se sont exprimés mardi 24 septembre dans le cadre de la première journée du débat général, s'engageant dans ce que le Président de la 68ème session de l'Assemblée, John W. Ashe, a qualifié de « discussions clés » sur la définition des futures modalités du programme de développement durable post-2015, destiné à prendre le relais des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), adoptés lors du Sommet du Millénaire de 2000 et dont la date-butoir est fixée à 2015.

Au cours du débat général, 84 chefs d'État, 41 chefs de gouvernement, 11 vice-premiers ministres et 65 ministres des Affaires étrangères doivent s'adresser à l'Assemblée sur des questions allant du développement durable à l'éradication de la pauvreté, en passant par les changements climatiques, les droits de l'homme, et paix et la sécurité internationales. Le débat général devrait se conclure le 1er octobre.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Plus de 130 dirigeants doivent s'adresser à l'Assemblée générale cette semaine

Plus de 130 dirigeants du monde entier se réunissent à partir de mardi au Siège des Nations Unies à New York pour le débat général de la 68ème session de l'Assemblée générale, dont l'un des principaux objectifs sera d'approdondir la réflexion sur un nouveau programme de développement mondial.