La Jordanie exhorte la communauté internationale à renforcer l'aide humanitaire aux réfugiés syriens

24 septembre 2013

Le Roi Abdullah II de Jordanie a appelé mardi la communauté internationale à renforcer l'aide humanitaire aux réfugiés syriens, dont un nombre considérable se trouvent dans son pays.

Les réfugiés syriens en Jordanie représentent déjà un dixième de la population du royaume, a-t-il prévenu dans son allocution au débat général de la 68ème session de l'Assemblée générale. « Il s'agit de personnes ayant besoin, entre autres, de vivres, d'eau, d'abris, de structures d'assainissement, d'électricité », a souligné le souverain jordanien, convaincu que même les économies les plus robustes ne pourraient faire face à un tel défi.

« On ne peut pas demander aux Jordaniens de porter seuls le fardeau de ce qui constitue un défi aux niveaux régional et mondial », a-t-il plaidé, en appelant la communauté internationale à renforcer son soutien.

Evoquant la reprise en juillet dernier des pourparlers de paix israélo-palestiniens, le Roi a exhorté les parties prenantes à conclure un accord dans le respect du calendrier établi et à s'abstenir de toute action susceptible de faire dérailler un processus « fragile », notamment l'expansion des colonies de peuplement par Israël.

« Une solution politique fondée sur le principe de deux États, comme prévue par l'Initiative de paix arabe, permettrait à Israël de bénéficier d'une sécurité durable tout en normalisant ses relations avec 57 pays arabes et musulmans, et au peuple palestinien de disposer d'un État indépendant et viable, dans les frontières de 1967, avec Jérusalem-Est pour capitale », a affirmé le Roi Abdullah II.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Deux millions de réfugiés, quatre millions de déplacés: la Syrie, «grande tragédie de ce siècle», selon le HCR

Le nombre de réfugiés syriens a officiellement franchi le seuil des deux millions, a annoncé mardi le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. Avec plus de 4,25 millions de déplacés à l'intérieur du pays, la Syrie compte désormais le plus grand nombre de déracinés au monde.