Syrie: Ban entame des consultations avec les États membres de l'ONU alors que l'équipe d'inspecteurs s'apprête à quitter le pays

30 août 2013

Alors que la situation en Syrie continue d'évoluer rapidement, le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a abrégé sa mission en Europe pour retourner vendredi au siège de l'organisation à New York pour des consultations avec les États membres, tandis que les inspecteurs de l'ONU terminent leur enquête sur l'utilisation possible d'armes chimiques dans le pays.

Alors que la situation en Syrie continue d'évoluer rapidement, le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a abrégé sa mission en Europe pour retourner vendredi au siège de l'organisation à New York pour des consultations avec les États membres, tandis que les inspecteurs de l'ONU terminent leur enquête sur l'utilisation possible d'armes chimiques dans le pays déchiré par la guerre.

Selon le porte-parole de l'ONU, Martin Nesirky, M. Ban est retourné à New York la jeudi soir « afin de rencontrer les représentants des États membres en commençant avec les membres permanents du Conseil de sécurité », dont la Chine, la France, la Russie, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Lors des réunions avec les ambassadeurs, le Secrétaire général a fait un compte rendu du travail accompli par le Dr. Åke Sellström et les autres membres de l'équipe d'inspecteurs des Nations unies sur l'utilisation présumée d'armes chimiques en Syrie, qui étaient arrivés à Damas le 18 Août.

« M. Ban a expliqué le travail effectué par la mission depuis son arrivée en Syrie, bien entendu y compris concernant l'incident du 21 août à al-Ghouta ", a déclaré M. Nesirky lors d'une conférence de presse à New York.

« L'équipe a terminé le travail de prélèvement d'échantillons et d'éléments de preuve relatifs à l'incident du 21 août, et ils s'apprêtent maintenant à quitter la Syrie » a-t-il ajouté en précisant que les inspecteurs seront de retour samedi à La Haye, Pays-Bas, où ce trouve le siège de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Armes chimiques : Ban appelle toutes les parties en Syrie à soutenir le travail des inspecteurs de l'ONU

Sur fond d'appels du Secrétaire général à renforcer la coopération avec elle, l'équipe d'inspecteurs des Nations unies sur l'utilisation présumée d'armes chimiques en Syrie a aujourd'hui été en mesure de se rendre sur plusieurs sites dans la banlieue de Damas.