RDC : la MONUSCO assure la protection des civils alors que les combats entre le M23 et l'armée ont repris

22 août 2013

Le Représentant spécial du Secrétaire général en en République Démocratique du Congo et chef de la MONUSCO, Martin Kobler, a affirmé jeudi que la mission assurera la protection des civils alors que les combats entre le M23 et les FARDC ont repris.

Le Représentant spécial du Secrétaire général en en République Démocratique du Congo et chef de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en RDC (MONUSCO), Martin Kobler, a affirmé jeudi que la mission assurera la protection des civils alors que les combats entre le Mouvement du 23 Mars (M23) et les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont repris.

La MONUSCO a affirmé que les combats ont repris mercredi 21 août, entre les FARDC et le M23 dans la région de Kibati, à 15 km au Nord de Goma. Les zones peuplées et les positions des troupes de l'ONU ont été directement visées et touchées par des tirs au mortier indiscriminés.

« J'ai donné l'ordre à la Force de la MONUSCO de réagir et de prendre les mesures nécessaires pour protéger les civils et empêcher toute avancée du M23, » a déclaré M. Kobler dans un communiqué de presse.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Représentant de l'ONU en RDC affirme sa détermination à restaurer l'autorité de l'Etat

Suite à son premier déplacement de trois jours dans le Nord-Kivu, en République démocratique du Congo (RDC), le nouveau Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies dans ce pays, Martin Kobler, a affirmé mardi sa détermination de résoudre les problèmes des groupes armés, de restaurer l'autorité de l'Etat, et de remplir correctement le mandat de la MONUSCO.