Navi Pillay demande au Hamas de suspendre les exécutions à Gaza

14 août 2013

La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Navi Pillay, a exhorté mercredi le Hamas, qui contrôle Gaza, en Palestine, à ne pas procéder à des exécutions planifiées, en exprimant sa préoccupation concernant le processus judiciaire qui a abouti sur les peines de mort.

« Je suis profondément préoccupé par la possibilité que les exécutions pourraient avoir lieu au cours des prochaines semaines à Gaza et j'appelle les autorités de facto à ne pas exécuter les peines de mort », a déclaré Mme Pillay dans un communiqué de presse.

Le procureur général à Gaza a fait plusieurs annonces pendant le mois du Ramadan, selon lesquelles les exécutions auraient lieu après les célébrations d'Aïd al-Fitr, qui viennent de prendre fin.

« Je suis préoccupée par le processus judicaire par lequel les condamnations à mort sont prononcées par des tribunaux militaires et civils à Gaza », a souligné Mme Pillay. « De graves préoccupations ont également été soulevées au sujet des mauvais traitements et de torture lors des interrogatoires des personnes condamnées à mort ».

Mme Pillay a rappelé que les normes internationales des droits de l'homme exigent le respect rigoureux d'une procédure régulière et d'un procès équitable dans les cas où la peine de mort est appliquée.

« Le respect des normes d'un procès équitable est une exigence absolue sans lequel la peine de mort ne peut pas être prononcée. Cela n'est pas possible actuellement à Gaza, ni sur le plan juridique et pratique », a souligné Mme Pillay.

« Par conséquent, je réitère mon appel aux autorités de facto à Gaza à mettre en place un moratoire sur les exécutions et à promouvoir et à respecter pleinement le droit à la vie », a-t-elle ajouté.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'UNRWA annule le marathon de Gaza devant le refus du Hamas d'autoriser la participation des femmes

L'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) a annulé mardi que la troisième édition du marathon de Gaza devant le refus du Hamas, qui contrôle cette zone, d'autoriser les femmes à y participer.