Ban condamne fermement les attaques dans l'état de Borno au Nigeria

13 août 2013

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a appelé mardi l'ensemble des groupes extrémistes au Nigéria de cesser leurs attaques, suite au décès de plusieurs dizaines de personnes qui ont été tuées dans le nord-est du pays, dont des fidèles abattus alors qu'ils effectuaient leurs dans une mosquée.

« Le Secrétaire général condamne fermement les récentes attaques violentes qui ont tué des dizaines de civils dans les localités de Mafa et Kondugo dans l'état de Borno », a déclaré le porte-parole de M. Ban dans un communiqué de presse.

Aucun groupe n'a encore pris la responsabilité des attaques qui ont eu lieu presque simultanément dans les villages voisins, selon les médias. Plus de 40 personnes auraient été tuées dans l'attaque contre la mosquée.

M. Ban a appelé toutes les parties prenantes à résoudre leurs différends par le dialogue et par des moyens pacifiques.

« Le Secrétaire général réitère sa ferme conviction qu'aucun objectif ne peut être atteint par une telle violence », a souligné le porte-parole.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'UNICEF condamne l'attaque meurtrière d'une école au Nigéria

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a condamné, lundi, l'attaque qui a eu lieu ce week-end contre une école secondaire à Mamudo, dans l'état de Yobe au nord-est du Nigéria, causant la mort de plus de 20 écoliers, d'un professeur et d'un dignitaire musulman.