Le Néerlandais Peter de Clercq nommé Représentant spécial adjoint du Secrétaire général pour la MINUSTAH

12 août 2013

Le Secrétaire général Ban Ki-moon a annoncé lundi la nomination de Peter de Clercq, des Pays-Bas, comme son Représentant spécial adjoint pour la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH). Egalement chargé des fonctions de Coordonnateur résident, Coordonnateur humanitaire et Représentant résident des Nations Unies, M. de Clercq remplacera Nigel Fisher, du Canada.

Actuellement Conseiller principal du Représentant spécial pour la Somalie, le diplomate néerlandais avait, auparavant, occupé les fonctions de Représentant spécial adjoint pour la Somalie (Bureau politique des Nations Unies pour la Somalie, UNPOS). Il possède une solide expérience en matière de gestion des processus politiques, de développement du secteur de la sécurité, de gestion des opérations et des situations d'urgence, de protection des civils et du respect de l'état de droit, ainsi que de mobilisation de l'aide humanitaire et de l'aide au développement.

M. de Clercq a également été Coordonnateur résident et Coordonnateur humanitaire par intérim des Nations Unies au Soudan. Auparavant, il a travaillé pendant 27 ans auprès du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), où il a occupé divers postes à Genève et à Budapest, ainsi que sur le terrain en participant à des missions au Soudan, au Zimbabwe, en Angola et au Pakistan.

Enfin, il a appuyé les activités du Département des opérations de maintien de la paix en République démocratique du Congo (RDC), ainsi que celles du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Soudan.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La MINUSTAH prend acte de la transmission de l'avant-projet de loi électorale à l'Exécutif haïtien

La Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH) a pris acte mercredi dans un communiqué de presse de la transmission par le Collège Transitoire du Conseil Electoral Permanent de l'avant-projet de Loi électorale à l'Exécutif. Elle encourage tous les acteurs concernés à se mobiliser afin que ce texte puisse être adopté dans les plus brefs délais.