La Conférence du désarmement de l'ONU rend hommage aux victimes d'Hiroshima et de Nagasaki

6 août 2013

La Conférence du désarmement a rendu hommage ce matin à Genève aux victimes des bombardements atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki les 6 et 9 août 1945.

Durant une brève séance plénière plusieurs pays ont fait part de leur soutien à la proposition faite le 18 juin dernier par le Secrétaire général de la Conférence, M. Kassym-Jomart Tokayev, de créer un groupe de travail informel ayant pour mandat d'élaborer un programme de travail pour la Conférence qui soit «solide quant au fond et progressif quant aux délais de sa mise en œuvre».

Le Japon a attiré l'attention sur les cérémonies qui se déroulent cette semaine à Hiroshima et Nagasaki, 68 ans après les bombardements atomiques de ces deux villes, où l'on estime que plus de 140.000 personnes trouvèrent la mort soit immédiatement, soit du fait de l'exposition aux radiations.

Depuis 1945, le Japon a œuvré en faveur de l'élimination totale des armes nucléaires. Il accueillera, en avril 2014 à Hiroshima, une réunion ministérielle de l'Initiative de non-prolifération et de désarmement nucléaires.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le chef de l'AIEA appelle à une action renforcée pour améliorer la sécurité nucléaire dans le monde

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a exhorté lundi les États à renforcer la coopération visant à sécuriser les matériaux nucléaires et radioactifs et à faire en sorte que les instruments internationaux entrent en vigueur.