L'UNICEF et la Libye signent un accord pour l'amélioration du système éducatif

25 juin 2013

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et le gouvernement libyen ont signé mardi un accord qui vise à améliorer le système d'éducation de base dans ce pays d'Afrique du Nord.

« Une éducation de qualité pour tous est fondamentale pour une société pacifique, démocratique et productive », a déclaré Carel de Rooy, la directrice de l'agence pour la Libye.

L'accord a été signé par M. de Rooy et le Ministre de l'éducation, Ali Abed, dans la capitale libyenne, Tripoli. «Nous sommes très heureux de répondre aux besoins et aux demandes du Gouvernement libyen, afin que ce plan conjoint soit opérationnalisé dans l'intérêt des enfants et adolescents libyens. »

La signature de l'accord permettra de démarrer plusieurs actions relatives au développement d'un système de gestion éducative, à la validation des méthodes d'apprentissage précoce et à la promotion des soins pour la petite enfance. Cet accord appuiera également la formation des enseignants, ainsi que la mise en place de mécanismes d'éducation inclusive dans les écoles.

L'UNICEF a été un partenaire important du Ministère de l'éducation de la Libye, en appuyant notamment la première évaluation nationale des écoles après la révolution de 2011. L'accord signé aujourd'hui s'inscrit dans la continuité de la réponse humanitaire apportée en 2011 et du plan de travail relatif à la coopération en matière de développement durable signé en 2012 entre le Ministère de l'éducation et l'UNICEF.

L'UNICEF salue enfin les mesures prises par le Ministère de l'éducation pour mettre en place un système éducatif performant, tout en avertissant que de nombreux défis demeurent.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Défis sécuritaires et faiblesse des institutions entravent la transition en Libye, dit le chef de la MANUL

« La gestion de la transition en Libye sera plus difficile que nous ne le pensions », a prévenu, mardi matin, le Représentant spécial du Secrétaire général et chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL), Tarek Mitri, devant le Conseil de sécurité.