Ban attristé par les pertes en vies humaines à la suite des inondations torrentielles en Inde

24 juin 2013

Dans un message transmis par son porte-parole lundi, le Secrétaire général s'est dit attristé par les pertes en vies humaines et les dommages causés aux habitations et aux infrastructures en Inde à la suite des inondations torrentielles survenues la semaine dernière dans l'État d'Uttarakhand.

Il présente ses sincères condoléances au peuple et au Gouvernement de l'Inde, en particulier aux familles de ceux qui ont perdu la vie, ou ont été blessés ou affectés par cette catastrophe.

Selon les médias, les pluies de la mousson devraient être cette année en Inde les plus importantes depuis 80 ans. Alors que près de 7.000 personnes sont toujours bloquées dans les montagnes en raison des inondations et des glissements de terrain, le bilan humain devrait atteindre les 1.000 victimes. Jusqu'à présent, toujours selon les médias, plus de 600 personnes ont trouvé la mort, alors que 80.000 ont été secourues.

Le Secrétaire général se félicite de la réaction rapide des autorités chargées de la gestion des catastrophes aux niveaux national et régional. L'ONU se tient prête à apporter son assistance aux secours d'urgence et aux efforts de reconstruction en cas de besoin, conclut-il.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Asie-Pacifique : un forum régional de l'ONU souligne l'importance de la préparation aux situations de catastrophe

Investir dès maintenant dans des stratégies appropriées est essentiel pour prévenir et gérer des chocs tels que les catastrophes naturelles et les crises économiques, ont affirmé mercredi des experts réunis dans le cadre d'un forum des Nations Unies à Bangkok.