Ban indigné par l'attaque d'un groupe de touristes étrangers au Pakistan

24 juin 2013

Le Secrétaire général des Nations Unies s'est dit indigné par l'assassinat d'un groupe de randonneurs étrangers dans la zone de Gilgit-Baltistan, dans le nord du Pakistan. Dans un message transmis dimanche, il exprime ses condoléances aux familles des victimes.

Le Secrétaire général des Nations Unies s'est dit indigné par l'assassinat d'un groupe de randonneurs étrangers dans la zone de Gilgit-Baltistan, dans le nord du Pakistan. Dans un message transmis dimanche, il exprime ses condoléances aux familles des victimes.

Selon les médias, les assaillants qui avaient revêtu les uniformes de la police paramilitaire auraient ouvert le feu sur ce groupe au pied de la seconde plus haute montagne du Pakistan, le Nanga Parbat, faisant dix victimes. Parmi elles, il y aurait un ressortissant américain, plusieurs ressortissants ukrainiens et chinois, ainsi que le guide pakistanais du groupe.

Le Secrétaire général dit sa profonde préoccupation devant la recrudescence des attaques terroristes au Pakistan, qui ont fait plusieurs dizaines de victimes au cours des dernières semaines seulement.

Enfin, M. Ban réitère le soutien des Nations Unies au Gouvernement du Pakistan face au terrorisme et à l'extrémisme et l'exhorte à prendre les mesures nécessaires afin de traduire les auteurs de ces actes devant la justice.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Préoccupé par la violence au Pakistan, Ban encourage les Pakistanais à se rendre nombreux aux urnes

Suivant de près les préparatifs des prochaines élections nationales et provinciales qui se tiendront au Pakistan, le 11 mai, Ban Ki-moon s'est dit jeudi préoccupé par la vague de violences et les attaques qui ont pris pour cible « des hommes politiques, des rassemblements politiques et des bureaux électoraux » dans ce pays. Il a cependant encouragé les Pakistanais à voter nombreux.