Ban renouvelle son appel pour la ratification du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires

17 juin 2013

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a renouvelé lundi son appel pour une entrée en vigueur prochaine du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICEN), qui interdit tous les essais nucléaires dans le monde.

« Il est temps que la communauté internationale agisse», a souligné M. Ban dans son message à la Conférence sur le TICEN, la science et les technologies qui a lieu en ce moment à Vienne en Autriche.

Le TICEN proscrit toutes les explosions nucléaires dans tout type d'environnement, que cela soit à des fins militaires ou civiles. Le Traité, adopté par l'Assemblée générale en septembre 1996, n'est toujours pas entré en vigueur.

La conférence est organisée par l'Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires, qui est chargée de promouvoir la signature et la ratification du traité, ainsi que d'établir son régime de vérification.

A ce jour, 183 États sur 195 ont signé le Traité et 159 l'ont ratifié. Pour qu'il entre en vigueur il est nécessaire que les États mentionnés dans l'annexe 2 le ratifient, parmi eux la Chine, la République démocratique populaire de Corée, les Etats-Unis, le Pakistan, l'Inde, l'Iran, Israël et l'Égypte, qui ne l'ont toujours pas ratifié.

Dans son message vidéo, M. Ban indique que le TICEN et l'Organisation du Traité sont essentiels pour empêcher la conduite de nouveaux essais nucléaires et la prolifération des armes nucléaires.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU souligne le besoin de mettre fin aux essais nucléaires

Lors de l'observation de la troisième Journée internationale contre les essais nucléaire à l'Assemblé générale des Nations Unies, le Secrétaire général Ban Ki-moon a rappelé jeudi que la fin des essais nucléaires serait propice à la sécurité et à la paix dans le monde.