L'ONU et l'Union africaine nomment le général Paul Mella, commandant de la force hybride au Darfour

4 juin 2013

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, et la Présidente de la Commission de l'Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, ont annoncé mardi la nomination du général de corps d'armée Paul Ignace Mella, de la République-Unie de Tanzanie, en tant que Commandant de la force de l'Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD).

Le général Mella remplacera le général de corps d'armée Patrick Nyamvumba, du Rwanda, dont la mission a pris fin le 31 mars 2013. Le Secrétaire général saisit cette occasion pour exprimer sa profonde gratitude au général Nyamvumba pour son dévouement et pour le service inestimable qu'il a rendu tout au long de son mandat à la MINUAD.

Le général Mella arrive à la tête de la MINUAD avec une longue et brillante carrière dans l'armée tanzanienne, ayant récemment occupé le poste de Chef de l'Organisation des services de renseignements de militaires, à Dar es-Salaam. Avant cela, il a occupé plusieurs importants postes opérationnels, de commandement et d'état-major, notamment en tant que Directeur du renseignement extérieur des Forces de défense populaires de la Tanzanie, Commandant d'un bataillon d'infanterie de la Mission des Nations Unies au Libéria, et Conseiller de défense du Haut-Commissariat de la Tanzanie en République d'Ouganda.

Le général Mella est titulaire d'un Master d'études stratégiques et de sécurité de l'Université de défense nationale sud-africaine.Né à Moshi, en 1955, le général Mella est marié et a trois enfants.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Valérie Amos demande que le Darfour ne disparaisse pas des priorités de la communauté internationale

Au terme de sa mission de trois jours au Soudan, la Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires, Valerie Amos, a rappelé jeudi que ce pays continue de faire face à de nombreux défis, dont les situations au Darfour et dans les états du Kordofan méridional et du Nil bleu.