Ban Ki-moon a rencontré le Premier ministre de la République centrafricaine, Nicolas Tiangaye

14 mai 2013

Le patron de l'ONU a rencontré lundi à New York le Premier ministre centrafricain, Nicolas Tiangaye, et tenu à lui exprimer son soutien. Il a rappelé que les Accords de Libreville signés en janvier 2013 qui prévoient une transition inclusive dans le pays, ainsi que la Déclaration de N'Djamena du 18 avril, conféraient toute légitimité à son mandat de Premier ministre.

Le Secrétaire général a rappelé que l'établissement d'institutions crédibles et la promotion d'un processus politique inclusif étaient les éléments essentiels au succès de la transition en cours dans le pays depuis le changement de pouvoir le 24 mars. Il a en outre redit ses profondes préoccupations devant la détérioration continue de la situation humanitaire et les violations persistantes des droits de l'homme enregistrées en République centrafricaine.

« Il est urgent de mettre un terme à ces abus et de punir leurs auteurs », a-t-il ajouté. Il a ensuite discuté avec M. Tiangaye de la crise sécuritaire que connaît le pays et plaidé pour un meilleur accès aux populations locales en détresse. Enfin, il a assuré le Premier ministre de l'engagement des Nations Unies de continuer de soutenir le processus de transition en République centrafricaine.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Conseil de sécurité préoccupé par l'aggravation de la situation en République centrafricaine

A l'issue d'un exposé de Secrétaire général adjoint aux affaires politiques, Jeffrey Feltman, les membres du Conseil de sécurité ont exprimé lundi leur vive préoccupation quant à la situation humanitaire et sécuritaire en République centrafricaine, qui ne cesse de s'aggraver et l'affaiblissement de ses institutions.