Ban Ki-moon condamne une attaque terroriste meurtrière dans le sud-est de la Turquie

11 mai 2013

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a fermement condamné samedi l'attaque à la bombe qui a frappé plus tôt dans la journée la ville de Reyhanli située dans la province de Hatay, dans le sud-est de la Turquie, et qui aurait fait 40 victimes.

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a fermement condamné samedi l'attaque à la bombe qui a frappé plus tôt dans la journée la ville de Reyhanli située dans la province de Hatay, dans le sud-est de la Turquie, et qui aurait fait 40 victimes et blessé plus de 100 personnes.

Selon une déclaration de son porte-parole, le Secrétaire général a exprimé son souhait que les auteurs de l'attaque soient rapidement identifiés, arrêtés et traduits en justice.

Selon les informations préliminaires, l'attaque dans la ville de Reyhanli, qui est située à proximité de la frontière avec la Syrie, aurait été perpétrée à l'aide d'une bombe dissimulée dans une voiture.

« Le Secrétaire général condamne tout acte de terrorisme et rappelle qu'aucune cause ne peut justifier les attaques contre des civils », a indiqué le porte-parole, ajoutant que M. Ban exprimait ses condoléances aux familles des victimes, ainsi qu'au gouvernement de la Turquie, et souhaitait un rapide rétablissement aux personnes blessées.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ban condamne une attaque meurtrière à la frontière entre la Syrie et la Turquie

Le Secrétaire général Ban Ki-moon a fermement condamné mardi l'attaque perpétrée à Cilvegozu, à la frontière entre la Turquie et la Syrie, qui a causé la mort de ressortissants turcs et syriens.