Ban condamne l'attaque d'un convoi de l'ONU en RDC qui a coûté la vie à un Casque bleu

8 mai 2013

Ban Ki-moon a exprimé mardi sa consternation à l'annonce d'une attaque qui a provoqué la mort d'un Caques bleu pakistanais en République démocratique du Congo (RDC).

« Le Secrétaire général est choqué par la nouvelle de l'attaque lancée par des éléments armés non-identifiés contre un convoi militaire de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO) au Sud-Kivu, dans l'est de la RDC », indique le porte-parole de M. Ban dans une déclaration transmise hier dans la soirée.

« La MONUSCO a immédiatement ouvert une enquête » pour déterminer les circonstances dans lesquelles s'est produit l'incident.

« Il rappelle que les attaques contre les Casques bleus constituent un crime de guerre passible de poursuites devant la Cour pénale internationale (CPI) », précise le porte-parole.

M. Ban a présenté ses condoléances les plus sincères à la famille et aux proches de la victime, ainsi qu'au gouvernement pakistanais, et demandé aux autorités congolaises de faire traduire les auteurs de ce crime en justice.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ban Ki-moon exprime son profond regret suite au décès d'un Casque bleu de la MONUSCO

Exprimant sa grave préoccupation devant la situation dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), le Secrétaire général Ban Ki-moon a exprimé vendredi son profond regret suite au décès d'un Casque bleu de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO), tué lors d'un affrontement armé dans le Nord Kivu.