Syrie : le Secrétaire général demande la libération immédiate de quatre Casques bleus de la FNUOD

7 mai 2013

Ban Ki-moon a fermement condamné mardi la détention par des éléments armés, au Golan syrien, de quatre Casque bleus de la Force des Nations Unies chargée d'observer le dégagement (FNUOD), appelant à leur libération immédiate.

D'après les médias, quatre observateurs philippins ont été enlevés aujourd'hui alors qu'ils patrouillaient dans la zone-tampon, près de la localité d'Al-Jamlah.

« Le Secrétaire général rappelle à tous les acteurs en Syrie que la FNUOD est mandatée pour surveiller la mise en œuvre de l'Accord sur le dégagement des forces israéliennes et syriennes et […] les appelle […] à respecter la liberté de mouvement des personnels de la FNUOD, ainsi que leur sûreté et leur sécurité », indique la déclaration transmise par le porte-parole de M. Ban.

Ce n'est pas la première fois que des Casques bleus de la FNUOD sont enlevés. Le 6 mars dernier, 21 d'entre eux avaient été détenus par des éléments armés de l'opposition syrienne, également dans le secteur d'Al Jamla, avant d'être libérés trois jours plus tard.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Les Casques bleus enlevés dans le Golan syrien toujours captifs, mais sains et saufs

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, a indiqué vendredi que les Casques bleus enlevés dans le Golan syrien il y a deux jours étaient tous sains et saufs, mais demeuraient captifs, ajoutant que l'ONU œuvrait à leur libération dans les meilleurs délais.