Iraq : invoquant la liberté de la presse, l'ONU appelle les autorités à permettre aux chaînes de télévision d'émettre

30 avril 2013

L'Organisation des Nations Unies a exhorté mardi la Commission de la communication et des médias de l'Iraq à reconsidérer sa décision de retirer les autorisations d'émettre à plusieurs chaînes de télévision, tout en soulignant l'importance de garantir la liberté de la presse dans le pays.

« La liberté de la presse est un pilier fondamental de la démocratie, que l'ONU prend très au sérieux », a déclaré le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Iraq et Chef de la Mission d'assistance des Nations Unies dans ce pays (MANUI), Martin Kobler.

Les autorités iraquiennes auraient retiré à 10 chaînes l'autorisation d'émettre par satellite en raison des troubles interconfessionnels qui ont fait plus de 170 victimes en moins d'une semaine en Iraq. Al-Jazeera TV et Sharqiya figurent parmi les chaînes accusées d'incitation à la violence, selon les médias.

« Cette décision intervient à un moment critique pour l'Iraq », relève M. Kobler dans un communiqué de presse. « Je demande instamment à la Commission de respecter pleinement son engagement en faveur de la liberté de la presse et à tous les médias faire preuve d'intégrité et de déontologie dans leur travail quotidien. »

La Directrice pour Iraq de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Louise Haxthausen, a exhorté les autorités à réaliser que les mesures « pourraient avoir des effets néfastes sur les efforts de stabilité, que les médias ont un rôle essentiel à jouer dans l'existence d'un dialogue fondé sur la liberté d'expression comme moyen de résoudre les différends. »

« Nous demandons aux autorités iraquiennes de revoir leur décision dans les meilleurs délais », a déclaré Mme Haxthausen.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Pillay juge «choquante» l'application systématique et massive de la peine de mort en Iraq

La Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Navi Pillay, a condamné vendredi l'exécution, cette semaine, de 21 détenus en Iraq, ce qui porte à 33 le nombre d'exécutions au cours du mois d'avril, alors que 150 de plus sont prévues pour les prochains jours.